Ouverture dans un mur porteur en pierre, en bois ou en brique

Dans une maison, il existe deux principaux types de murs : les murs porteurs et la cloison. Le premier repose sur les fondations et constitue surtout les façades tandis que l’autre sert de séparation entre les différentes pièces de l’habitation.

Un mur porteur peut être construit avec différents matériaux de construction comme le bois, les pierres ou les briques. L’ouverture dans un mur porteur nécessite l’utilisation de techniques qui diffèrent selon la structure et la nature du matériau. Des précautions s’imposent aussi avant de décider d’entamer toute modification au niveau du mur porteur.

 

Importance du mur porteur

Par définition, un mur porteur est un mur portant une charge verticale autre que son propre poids. Le mur porteur constitue l’ossature de la maison. Ainsi, il assure plusieurs fonctions fondamentales.

Premièrement, il maintient l’équilibre et la solidité de la maison et évite les éventuelles déformations qui peuvent être provoquées par les différentes pressions extérieures. Il supporte aussi le poids des murs, des planchers ou dalles de l’étage supérieur, et celui des éléments constitutifs de la toiture.

Pour pouvoir assurer un tel rôle, le mur porteur doit avoir une épaisseur d’au moins 15cm dans les constructions modernes.

 

Procédés de création d’une ouverture d’un mur porteur

Pour ouvrir un mur porteur, il faut d’abord pratiquer un étayage précis, progressivement et proportionnellement avec l’ouverture. Ensuite, il faut mettre en place le linteau avant de creuser l’ouverture.

Mais avant toute chose, il ne faut pas oublier de protéger les revêtements du sol et des murs adjacents.

Deux méthodes principales sont à retenir pour poser un linteau.

La première consiste à mettre en place un IPN dont la taille doit être proportionnelle à la charge à soutenir. Cette poutre sera ancrée sur les murs de part et d’autre du mur à ouvrir.

La seconde consiste à couler un béton avec ferrailles dans un coffrage.

 

Précautions préalables à l’ouverture d’un mur porteur

Pour garantir la bonne réalisation de l’ouverture d’un mur porteur, il faut effectuer une étude préalable de tous les paramètres en jeu. Tout d’abord, il faut connaître les propriétés du mur en question, sa nature, sa structure, son rôle dans la structure du bâtiment.

Il faut calculer avec précision les charges qu’il est sensé supporter et envisager les mesures complémentaires qui s’imposent. En effet, en plus du linteau qui est systématique, il est logique de prévoir l’ajout de chaînages et autres structures de renforcement.

A part les modifications sur l’architecture, il faut aussi penser aux changements sur les fonctionnalités techniques que l’ouverture du mur porteur entraîne.

 

Obtenir un devis gratuit